La rentabilité de l’assurance vie en 2022

L’assurance vie est un placement financier qui présente de nombreux avantages, notamment en termes de rentabilité. En effet, selon les dernières statistiques, la rentabilité moyenne de l’assurance vie en 2022 s’établissait à 2,20%. Cela signifie que, sur l’ensemble des contrats en euros, les épargnants ont pu gagner en moyenne 2,20% de leur capital investi.

L’assurance vie en 2022 : les chiffres clés

Les chiffres clés sont les suivants : En 2022, la rentabilité moyenne des contrats a été de 2,20 %. Cela représente une baisse de 0,40 % par rapport à 2021. Cette baisse s’explique en partie par la hausse des taux des contrats d’assurance vie en euros, qui ont été de 0,50 % en 2022.

Les contrats en euros ont été les plus rentables en 2022, avec une rentabilité moyenne de 2,70 %. Les contrats d’assurance vie multi-supports ont eux aussi été rentables, avec une rentabilité moyenne de 2,40 %.

Evolution de la proportion de collecte en assurance en en 2022

Les facteurs qui influencent la rentabilité

L’assurance vie est un placement financier très populaire en France. En 2022, la rentabilité de l’assurance vie a été influencée par plusieurs facteurs clés.

  • Les taux d’intérêt

Tout d’abord, la rentabilité de l’assurance vie est directement liée aux taux d’intérêt. En 2022, les taux d’intérêt ont été relativement bas, ce qui a eu pour effet de diminuer la rentabilité des différents contrats.

  • Les frais des assureurs

La rentabilité évolue également en fonction des frais que les assureurs appliquent. En 2022, les frais ont augmenté́ en moyenne de 0,4%, ce qui a eu pour effet de diminuer la rentabilité des contrats.

  • La performance des fonds en euro

Enfin, la rentabilité de l’assurance vie est aussi affectée par les performances des fonds en euros. En 2022, les fonds en euros ont enregistré́ une performance moyenne de 1,65%, ce qui est inférieur à la moyenne des dix dernières années (2,2%). Au final, en 2022, la rentabilité moyenne des contrats été de 2,15%. Cette performance est inférieure à la moyenne des dix dernières années (2,8%), mais elle reste toutefois intéressante au regard des performances des autres placements financiers.

Un conseiller près de chez vous pour investir dans une assurance vie

Choisir votre ville

Ville de Rouen
Rouen 76000

Trouvez un conseiller en gestion de patrimoine à Rouen

Gestion de patrimoine à Caen
Caen 14000

Trouvez un conseiller en gestion de patrimoine à Caen

Ville de Rouen
Evreux 27000

Trouvez un conseiller en gestion de patrimoine à Evreux

L’assurance vie : garantir des rendements attractifs

La rentabilité de l’assurance vie en 2022 est un enjeu majeur pour les assureurs. En effet, les taux d’intérêt sont historiquement bas et les incertitudes économiques persistent. Les assureurs doivent donc redoubler d’efforts pour garantir des rendements attractifs aux épargnants. Pour y parvenir, les assureurs ont mis en place différentes stratégies.

Assurance vie, placement financier à haut rendement

Placements en actions

La rentabilité de l’assurance vie en 2022 est un enjeu majeur pour les assureurs. En effet, les taux d’intérêt sont historiquement bas et les incertitudes économiques persistent. Les assureurs doivent donc redoubler d’efforts pour garantir des rendements attractifs aux épargnants. Pour y parvenir, les assureurs ont mis en place différentes stratégies.

Investir dans les fonds spécialisés

La seconde stratégie consiste à investir dans des fonds spécialisés, comme les fonds en euros. Ces fonds sont gérés par des professionnels et offrent une plus grande sécurité. Cependant, le rendement des fonds en euros est en baisse ces dernières années, ce qui rend cette stratégie moins attractive.

Fonds à capital variable

Enfin, les assureurs ont également mis en place des fonds à capital variable, qui permettent aux épargnants de bénéficier des hausses des marchés financiers. Ces fonds sont plus risqués, mais peuvent offrir des rendements très intéressants.

Afin de garantir des rendements attractifs en 2018, les assureurs doivent donc privilégier les placements en actions et les fonds à capital variable. Cependant, ces stratégies comportent des risques plus élevés et n’offrent pas la même sécurité que les fonds en euros. Les épargnants doivent donc choisir leur assurance vie en fonction de leur profil et de leurs objectifs.

Quelles perspectives d’avenir pour les assurances vie ?

Dans les années futures, la rentabilité de l’assurance vie sera en grande partie déterminée par les taux d’intérêt. Les taux d’intérêt sont actuellement à des niveaux historiquement bas et devraient rester faibles dans les années à venir. Cela aura un impact direct sur la rentabilité des contrats d’assurance vie.

Les taux d’intérêt faibles auront également un impact indirect sur la rentabilité de l’assurance vie. En effet, les assureurs ont besoin des taux d’intérêt pour calculer les provisions techniques des contrats d’assurance vie. Ces provisions sont destinées à couvrir les risques de non-paiement des primes par les assurés. Les taux d’intérêt faibles auront donc un impact négatif sur la rentabilité de l’assurance vie en 2018.

Des taux de rendements corrélés aux marchés financiers

Cependant, il y a quelques facteurs qui pourraient compenser cet effet. Le premier est la hausse des marchés financiers. En effet, la plupart des contrats d’assurance vie sont investis en actions et en fonds communs de placement. Si les marchés financiers se maintiennent à leur niveau actuel, voire progressent, cela devrait compenser en partie la baisse de la rentabilité due aux taux d’intérêt faibles. Le second facteur sont les réformes fiscales prévue pour les années à venir. En effet, les réformes fiscales devraient permettre aux contribuables de déduire une partie de leurs cotisations d’assurance vie de leur impôt sur le revenu. Cela devrait stimuler la demande pour les contrats d’assurance vie et compenser en partie la baisse de rentabilité due aux taux d’intérêt faibles.

En définitive, la rentabilité de l’assurance vie dans les années à venir sera impactée négativement par les taux d’intérêt faibles. Cependant, cet effet pourrait être compensé par la hausse des marchés financiers et les différentes réformes fiscales prévues pour les années futures.

Pour en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *